Les opportunites de subvention pour la rentree universitaire 2015 – 2016

Les frais d’inscriptions et les dépenses y afférentes ne sont pas toujours à la portée de certains parents d’élèves. Avec de faibles revenus, ils n’arrivent pas s’acquitter des charges scolaires et universitaires de leurs enfants collégiens ou étudiants. Cependant, il existe des aides et bourses prévues pour soutenir l’effort des parents. Zoom sur les opportunités de subvention et d’allocation pour la rentrée scolaire et universitaire 2015 – 2016.

La bourse de l’éducation nationale liée aux critères sociaux

Destinée à permettre à l’étudiant de continuer paisiblement son cursus académique, ce type d’allocation est fonction de certains paramètres sociaux. En effet, cette bourse octroie un financement allant de 0 à 5539 euros pour une année académique. Elle est attribuée sur la base de certains critères, surtout ceux sociaux et ceux en lien avec l’éducation nationale. Les critères de l’éducation nationale concernent l’âge et le niveau académique de l’étudiant. Ainsi, l’étudiant doit avoir au plus 28 ans à la rentrée académique à la date du 1er septembre. Ensuite, le candidat à cette allocation doit être détenteur du baccalauréat ou d’un diplôme reconnu équivalent au Bac. Enfin, il doit être inscrit dans un établissement universitaire public pour bénéficier de la bourse.

D’un point de vue social, des exigences sont également recherchées du côté de la famille du candidat. Trois principaux critères sociaux doivent être réunis. La première exigence concerne les moyens financiers dont disposent les parents. Ensuite le nombre des autres enfants en charge de cette famille est pris en compte. Ce critère vise à déterminer les efforts fournis par la famille fiscale de l’étudiant, et estimer les charges qui pèsent sur cette famille. Le troisième et dernier critère social est la distance qui existe entre l’universitaire et le lieu de résidence.

Les paramètres sociaux et éducatifs de l’étudiant, candidat à cette bourse, sont évalués puis classés suivant des niveaux. Ces derniers sont calculés en ligne, de 0 à 7. Toutefois, il est important de ne pas être en contrat d’apprentissage, en formation lucrative en freelance, travailleur ou même en stage dans une institution publique. L’inscription à Pôle Emploi et les conditions suscitées peuvent annuler votre candidature à cette bourse.

L’arrêt des frais d’inscription universitaire

Cette opportunité de gel des droits d’inscription universitaire allège particulièrement la peine des étudiants et de leurs parents. Cette action vise à arrêter l’augmentation des frais d’inscription. Ainsi, les années du cycle de licence, master et doctorat sont respectivement fixés à 184, 356 et 391 euros. Quant au cycle d’ingénierie, les frais d’inscription sont maintenus à 610 euros.

Toutefois, pour bénéficier pleinement de cette opportunité, il faut nécessairement vous faire enregistrer au service sécurité sociale de votre université. Cette démarche suivra immédiatement la validation de votre inscription estudiantine.

L’aide au mérite

C’est une allocation financière qui est attribuée aux étudiants ayant brillamment réussi au Bac. Seule la mention très bien vous donne accès à cette aide financière. Elle viendra en complément à la  bourse en lien avec les critères sociaux. Cependant, le montant de cette allocation était de 1800 euros, l’année académique 2014 – 2015 et celles d’avant. Prévu pour disparaitre dès la rentrée universitaire 2015, le montant de l’aide au mérite a été revu de moitié, d’où un financement de 900 euros.