Le compte banque professionnel : avantages et fonctionnement

Non obligatoire pour les entreprises individuelles, mais toujours utiles, le compte bancaire professionnel réunit plusieurs bénéfices pour le détenant. Comment en ouvrir un, quel est l’intérêt d’en avoir, cet article vous explique tout cela en détail.

 

Pourquoi ouvrir un compte pro ?

 

L’utilité d’un compte bancaire professionnel réside tout d’abord dans une meilleure gestion des comptes financiers de l’entreprise. Dans le cas de SARL, SA et des autres statuts de grandes sociétés dès la création de celles-ci, l’ouverture d’un compte pro est aussi obligatoire que la tenue d’une comptabilité impeccable. Cela vaut pour les acteurs économiques faisant un chiffre d’affaires sur 2 ans de plus de 10 000 euros. Ainsi il est plus facile de distinguer les opérations financières de la société par rapport à celles du propriétaire.

 

Il existe des services bancaires uniquement dédiés aux professionnels et qui pourtant comptent plusieurs avantages comme l’existence de plusieurs cartes bancaires ou du terminal de paiement. Sur le marché, les offres concernant les comptes pro diffèrent comme le jour et la nuit d’une banque à l’autre. Si certains appliquent un tarif mensuel de presque 250 euros, d’autres n’hésitent pas à descendre jusqu’à 30 euros. Ils offrent 2 retraits gratuits par mois ainsi que 100 virements et prélèvements. Si certains promettent 10 dépôts de chèques gratuits par mois, d’autres demandent de payer 20 euros par chèque. Les frais de tenue de compte quant à eux varient de 7 à 40 euros. L’offre est incommensurable sur Internet, et afin de toutes les passer en revue, il vaut mieux s’aider d’un comparateur en ligne.

 

Le compte pro : comment ça marche ?

 

Une fois qu’on a choisi sa banque après avoir épluché l’offre, il suffit de fournir à la banque quelques pièces justificatives telles qu’une pièce d’identité, un certificat de résidence, les statuts de la société, un document justifiant le domicile du siège ou le contrat de bail en cas de location, et les numéros d’immatriculation.