L’assurance pour un scooter 125cc: Que retenir ?

Lorsque vient le moment de faire l’assurance de votre scooter, plusieurs critères sont considérés. Parmi ceux-ci, vous avez sa cylindrée. Toutefois, il faut noter que, quelle que soit la taille de celle-ci, il est indispensable qu’une assurance moto soit effectuée si vous souhaitez pouvoir circuler avec en toute sérénité. Dans cet article, vous découvriez l’essentiel à savoir en matière d’assurance de moto scooter.

Les critères qui font varier le coût d’assurance d’une moto scooter

Si vous vous vivez en France et que vous possédez un scooter, vous avez l’obligation d’effectuer l’assurance si vous souhaitez circuler en toute sérénité. Cependant, certains critères impactent le montant à verser pour la réalisation de ladite assurance. Au nombre desdits critères, vous avez le modèle de la moto et sa cylindrée. Vous conviendrez que la prime d’assurance à verser pour une vespa 125 cm3, ne sera pas la même qu’avec un scooter 50cc. Évidemment, l’assurance de la moto 125 cc vous coûtera plus cher que celle de la 50cc qui est d’ailleurs moins coûteuse à l’acquisition.

Par ailleurs, dans le cas d’une assurance de scooter de même cylindrée, le montant de la prime sera calculé en fonction de l’âge et du sexe du conducteur, mais pas que. L’âge du permis de conduire du conducteur est également un élément qui est pris en compte au moment de calculer la prime.  Notez que les hommes sont considérés comme étant des personnages qui sont plus susceptibles de provoquer des accidents que les femmes. Outre ces différents critères qui sont prix en compte, il existe d’autres critères qui entrent en ligne de compte. Vous avez par exemple la localisation ainsi que sa fréquence d’utilisation de la moto. Ainsi, avant d’établir la prime à verser, un devis basé sur les différents critères cités plus haut sera considéré.

Les différentes formules existantes pour une assurance scooter

Il existe plusieurs formules pour assurer votre moto deux-roues. Cependant, il faut dire que toutes ces formules ne vous garantiront pas une protection maximale. Au nombre des différentes formules, vous avez l’assurance moto au tiers. Il s’agit de la formule la moins coûteuse. En effet, elle ne couvre que les dommages créés aux autres autos et les coûts matériels. Comme vous l’aurez certainement compris, elle ne permet pas de vous protéger suffisamment en cas de sinistre. Pour remédier à cette situation, il est recommandé d’opter pour un complément de garanties. Vous avez par exemple les garanties : conducteur moto, assistance moto, vol et incendie. Celles-ci font partie des autres garanties optionnelles que vous pouvez ajouter à l’assurance moto au tiers. Il est par ailleurs important de préciser que la garantie conductrice moto est à privilégier, car elle vous offre une protection en cas de dommages corporels. Quant à la garantie vol et incendie, elle permet de vous rembourser dans le cas où ces deux sinistres surviendraient.

Quelle formule choisir pour une protection maximale ?

Pour vous protéger au mieux des sinistres quelques soient leur origine, il est recommandé d’opter pour une assurance moto tout risque. Cette garantie assure une protection maximale à votre engin en cas d’accident, de vol, d’incendie et même des catastrophes naturelles. Bien entendu, la prime annuelle de cette garantie sera plus élevée certes, mais permet de vous mettre à l’abri. Généralement, elle est comprise entre 350 à 600 €.